Nouvelles - Ruedi Lüthy Foundation

Act against Aids

«La visite d’un conseiller fédéral dans notre clinique est pour nous un grand honneur»

Pour l’équipe de la Newlands Clinic, le 9 janvier 2019 restera gravé dans les annales: lors de son voyage officiel en Afrique australe, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a visité notre clinique à Harare. Le ministre des Affaires étrangères s’est dit impressionné et a souligné que la Newlands Clinic fournissait une contribution importante à la lutte contre le VIH/sida.

Conseiller fédéral Cassis s'entretient avec l'infirmière "Sister Rita" et Ruedi Lüthy.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis et sa délégation ont reçu un accueil très chaleureux. «Je n’aurais jamais imaginé vivre cela un jour», a déclaré l’infirmière «Sister Melody», qui travaille déjà depuis 15 ans à la Newlands Clinic. «La visite d’un conseiller fédéral suisse dans notre clinique est pour nous un grand honneur. Désormais, nous accomplirons notre travail avec encore plus de motivation et de détermination!»

Ruedi et Sabine Lüthy ont fait visiter aux hôtes les différents services de la clinique et le centre de formation. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis, lui-même médecin, a pu échanger quelques mots avec des collaborateurs et des patients. Au terme de la visite, il s’est dit impressionné: «Le Professeur Ruedi Lüthy et son équipe font un excellent travail qui se répercute au-delà des frontières du Zimbabwe. La lutte contre le VIH/sida est l’un des principaux objectifs de la coopération suisse au développement en Afrique australe, et la Newlands Clinic fournit une contribution importante et durable en transmettant son savoir-faire aux spécialistes locaux.»


La lutte contre le VIH/sida doit se poursuivre

Depuis le début, nous bénéficions du soutien financier de la Direction du développement et de la coopération (DDC) pour notre travail. «Voilà 15 ans que nous nous engageons avec passion pour nos patientes et nos patients et que nous transmettons nos connaissances aux professionnels locaux de la santé», explique Ruedi Lüthy. «Sans l’appui de la DDC, nous n’aurions pas pu accomplir autant de choses. Nous espérons pouvoir encore étendre notre engagement: l’épidémie de VIH/sida en Afrique australe est loin d’être enrayée, et les connaissances qui sauvent des vies sont requises d’urgence.»

En automne 2018, la Newlands Clinic, avec le soutien de la DDC, a dispensé avec succès un cours pilote transnational destiné à des spécialistes des pays membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) où vivent environ 38 % des personnes séropositives ou atteintes du sida. Vingt professionnels de la santé du Botswana, du Lesotho, du Malawi, de Namibie, de Zambie et du Swaziland ont suivi un cours de deux semaines constitué d’une partie théorique et d’une partie pratique portant sur le traitement du VIH à la Newlands Clinic. La DDC évalue si d’autres cours transnationaux devraient être organisés. À ce jour, la Newlands Clinic a formé quelque 3 400 spécialistes de tout le Zimbabwe.

Une aide requise à vie

«L’équipe n’oubliera jamais cette journée. Nous remercions de tout cœur Monsieur le conseiller fédéral Ignazio Cassis de sa visite, déclare Sabine Lüthy. «Forte de ces impressions, la Newlands Clinic entame sa 16e année d’existence. Le travail ne manque pas: nos 6 500 patientes et patients issus des milieux les plus défavorisés sont tributaires d’une aide à vie, et l’intérêt suscité par les cours croît d’année en année. Grâce au soutien considérable de la DDC et de l’ensemble de nos donatrices et donateurs, nous poursuivons notre mission avec force et conviction.»

Après sa conversation avec le conseiller fédéral, la patiente de 54 ans Rumbidzai a déclaré: «Sans la Newlands Clinic je serais morte. Ils m’ont offert une deuxième vie. Je suis heureuse et me sens très honorée que le ministre suisse des Affaires étrangères s’intéresse à mon vécu.»

Galerie sur la visite du conseiller fédéral Ignazio Cassis